Résultats  

   

Facebook  

   

10Km d'HERICOURT 2016

Vidéo réalisée par la société TIME PROD de Belfort

Time Prod -  Techn'Hom 2 - 5 rue Jacqueline Auriol - 90 000 Belfort - www.timeprod.tv

 

   

Ce samedi 18/02/17 à eu lieu en tre 10H et 111H30 un Kid Athlé sur le stade du Pieds d'Egouttes à Montbéliard.

Si le brouillard a accueilli les jeunes Ecoles d'athlétisme et Poussins, le soleil s'est levé pour le départ des épreuves.

Les poussins, répartis en 5 équipes constituées chacune de garçons et filles, ont d'abord réalisé un échauffement collectif mélant découverte du parcours et de l'atelier lancer.

Ensuite, ils se sont lancés sur une course de 12 minutes dans laquelle ils devaient sauter des haies, réaliser un slalom et un jet de vortex dans chaque tour disputé.
Le but étant de parcourir le plus de tours possibles par équipe sur 12 minutes.

Sur cet exercice l'équipe de poussins/poussines des SGH Athlétisme renforcée par 2 athlètes de Chatenois est montée sur la 2ème marche du podium sous les applaudissements des supporters et accompagnateurs venus nombreux. L'équipe est repartie avec une belle coupe et chaque Poussin s'est vu remettre une médaille.

Ensuite, les Ecoles d'Athlétisme se sont élancés pour le même parcours et le même lancer, mais pour une durée de 8 minutes. Les SGH avaient engagé 2 équipes qui se classent 4ème et 5ème sur les 8 équipes engagées.

Bien sûr chacun des compétiteurs est reparti avec une médaille.

Après l'effort, le réconfort, tous ces jeunes athlètes ont pu boire et manger après les efforts sous les couleurs des SGH Athlétisme.

Bravo et félicitations à tous ces jeunes coureurs qui ont bien montré le maillot club et fait honneur à leur entraineur Laurence VAUTHIER.

Nos 2 Thierry se démènent sans cesse pour notre club et c'est fort logiquement qu'ils ont reçu une récompense lors de l'AG de l'OMS.

Thierry Ernewein a donc reçu la médaille de bronze de Jeunesse et Sports, qui récompense son investissement au sein du club depuis plus de 20 ans mais également, son investissement au sein de l'OMS.

Thierry Claudel a reçu la médaille de l'OMS pour son engagement en tant que bénévole depuis de nombreuses années. Ce fût l'occasion pour Thierry Ernewein de le mettre en avant avec le texte suivant dont il a le secret.

"Il m'incombe maintenant de décrire, brièvement, le parcours de bénévole et dirigeant de Monsieur Thierry CLAUDEL des SGH Athlétisme.

Décrire brièvement son parcours, s’avère malheureusement une gageure, au regard de tous ses engagements bénévole et dirigeant depuis plus d’un quart de siècle. De plus pour une fois que Thierry est sous le feu des projecteurs, je vais prendre le temps de vous décrire un homme qui gagne véritablement  à être connu.

Tout d’abord avant d’être dirigeant Thierry CLAUDEL est passé par une première phase de sportif. Ainsi, il prend sa 1ère licence d’athlétisme en 1981 en catégorie minime au COHM. (Comité Olympique de Haute Mosellotte) région d’où il est originaire. Mais, selon mes sources, Thierry n’est pas un modèle d’assiduité aux entrainements. Malgré tout, il découvre alors les différentes disciplines de l’athlétisme et notamment le cross et le demi-fond. Ses débuts sont prometteurs, car il décroche un titre de vice-champion des Vosges en cross en 1981.

Mais, attiré par ses copains, il prend une autre voie qui l’amène à signer une licence de football au club de Saulxures sur Moselotte, en 1983. Il joue en junior dans ce club, au poste d’arrière jusqu’en 1985. Ses qualités de rapidité, d’endurance et sa ténacité en feront un arrière difficile à passer. Ce sera même un bon arrière.

D’ailleurs, j’en veux pour preuve, chaque année, lors du repas du club Thierry sait toujours mettre en exergue ses qualités footballistiques lors d’un match de foot arrosé, improvisé et débridé. Les lendemains sont souvent moins glorieux, mais au diable les douleurs.

Puis, en 1990, Thierry fraichement arrivé sur Héricourt, change complétement de sport. Ainsi il quitte les surfaces de réparation,  le couloir droit, les dribbles chaloupés et des tacles pour goûter à d’autres joies. En effet, il est à la recherche de nouvelles sensations et devient adepte des gorges profondes. Il s’inscrit donc au groupe de spéléo Marcel LOUBENS où au côté de Jean Marie FROSSARD, il découvre les gorges, gouffres obscurs, rivières souterraines, salles à concrétions de la région.

Pendant toutes ces années d’abord consacrées à l’athlétisme, au football et à la spéléologie, Thierry n’a cessé de pratiquer en parallèle le ski de fond à un très bon niveau. Déjà tout petit, en famille la semaine ou les fins de semaine, il s’adonnait à cette discipline avec assiduité.

Le démon du ski de fond s’avère être plus fort que l’appel des gouffres et autres cavités souterraines. Thierry refait surface et s’engage en 1994 au FCSM devenu ASCAP bien évidemment dans la section ski de fond. Il y retrouve l’air frais, les sommets enneigés, les pistes bien damées et les joies de la glisse. Il est un bénévole plein de volonté et consacre une bonne partie de son temps à la réussite de la célèbre bourse aux skis organisée par l’ASCAP. En dehors de cela, ce sont les entrainements le soir (à la frontale) et pendant les vacances. Vous voyez partout Thierry et par tous les temps, du Grand Ballon à Lamoura avec ses spatules aux pieds.

Alors, ainsi entrainé, il  dispute 12 Transjurasiennes  avec un meilleur classement en 2003 à la 202ème place.

Pendant les périodes estivales, Thierry ne reste pas inactif et avale de nombreux kilomètres à vélo, qui l’ont amené à disputer plusieurs fois la Marmotte et la Vosgienne. Chaque année, encore maintenant, la semaine de la Pentecôte il part avec ses amis faire une randonnée cycliste d’une semaine. Ce sont alors les retrouvailles d’adolescents qu’ils ne sont plus, mais des amoureux de la petite reine qu’ils sont toujours.

Qui dit pratique du vélo, dit aussi pratique du VTT. Thierry toujours aussi insatiable, participe plusieurs fois à la Transterritoire et au Roc d’Azur.

Réchauffement climatique oblige, l’ours Thierry quitte l’ASCAP ski en 2006 pour rejoindre les Sports Généraux Héricourt Athlétisme où sa fille Alice prend sa 1ère licence.

Cette période qui débute au Sports Généraux Athlétisme est de la même veine que la précédente. Mais avec quelques implications encore plus fortes qu’avant notamment, dans les fonctions de bénévole et dirigeant.

Son engagement sportif n’est pas en reste et pour son 1er ½ marathon du LION il réalise 1H20’33 se classe 70ème. Il améliore ce chrono l’année suivante en 1H19’26 en 50ème position et en réalisant 35’37 sur 10 Km à KRUTH : respect Monsieur CLAUDEL.

Pour un Président de club que je suis, il est idéal d’avoir sous la main un homme aux talents multiples ayant pour obsession le bien être du club. Thierry est pour moi, tel le couteau suisse, petit, discret, toujours sous la main, toujours disponible, toujours affuté, jamais encombrant en un mot toujours prêt à l’usage.

En 2010 nous souhaitons renforcer le comité directeur des SGH Athlétisme. Je fais appel à Thierry et il répond humblement: «  D’accord, mais je ne sais rien faire ». Faux, comme le couteau suisse, Thierry sait tout faire.. Cette même année, il passe un diplôme d’entraineur course hors stade niveau 1 avec succès.

Du point de vue performance en 2011, il participe au championnat de France du 10 Km et réalise 37’30.

Encore mieux en 2012,  il réalise par 2 fois dans la saison  moins de 36 minutes sur 10 Km avant de s’envoler pour les JO de LONDRES. Cette fois ci, il sera spectateur mais pas acteur sauf peut-être dans les bars à la découverte des vertus cachées du houblon au pays de la Guiness.

Cette même année, toujours à la demande du club il passe un diplôme d’officiel starter. Et pan, il le réussit ce qui lui donne l’occasion d’officier sur les meetings régionaux dont celui d’Héricourt.

En fin d’année, Thierry reçoit une lettre de félicitations de la FFA pour services rendus à l’athlétisme en général et aux Sports Généraux Héricourt en particulier.

A partir des années 2012, le 10 Km d’Héricourt prend de plus en plus d’ampleur. Il s’avère nécessaire de peaufiner la démarche de partenaires. Le couteau suisse déploie encore une nouvelle lame et se propose de prendre en charge ce poste au combien important et stratégique. Fine lame, il crée un vrai press-book et un vrai dossier de démarchage qui se révèlent chaque année être plus élaborés et plus racoleurs. Je présume même que certains partenaires pourraient les collectionner comme on collectionne les fameux calendriers PIRELLI.

Il s’avère alors que Thierry a de réels talents acérés de persuasion qu’il déploie auprès des partenaires qu’il démarche. Sa ténacité  et son travail contribuent très largement à la réussite des 10 Km d’Héricourt.

En 2013, les SGH Athlétisme sorte une nouvelle arme de ce couteau suisse. En effet Thierry persuade le club de participer à l’ECO TROPHEE en prenant le 10 Km d’Héricourt comme support. Notre 1ère participation coïncide avec l’annulation de la course à cause de la neige. Mais Thierry ne se démotive pas et l’année suivante son dossier décroche la récompense régionale. C’est là encore une victoire à mettre à son actif et à son sens pointu du service à notre club. Fin 2014, Thierry reçoit une lettre de félicitations de jeunesse et sports pour l’ensemble de son œuvre.

Pendant tout ce temps Thierry n’oublie surtout pas de briller sur les différentes courses régionales et sur les cross. Les SGH athlétisme souhaitent monter une équipe vétéran de cross, il est là. La même année, on le voit aussi au championnat de France d’EKIDEN, en toute simplicité bien sûr. Mais avec un talent réel et toujours l’envie de se défoncer il place l’équipe vétéran en 33ème position au bilan français. La même année encore le championnat de France vétéran à lieu à OBERNAI, même pas loin et Thierry y court le 1500 m en 4’43’’20 et se classe 11ème français dans sa catégorie. Comme ce fameux couteau suisse, Thierry est vraiment un athlète inoxydable.

Comme le couteau suisse sur lequel on se casse les ongles pour l’ouvrir, Thierry est souvent aussi le poil à gratter, l’empêcheur de s’endormir sur ses lauriers. Il est avide de défis, force de proposition, toujours en alerte.

Mais, ce qu’il souhaite surtout c’est que les SGH Athlétisme conservent leur caractère familial pour utiliser les outils indispensables sur le couteau suisse, à savoir : le tire-bouchon et le décapsuleur. 

Avant de vous inviter à applaudir Monsieur Thierry CLAUDEL, je voudrais encore vous dire que pour un moi, Thierry est un homme essentiel, effacé mais efficace, singulier et pluriel, sportif, déterminé, responsable, disponible, impliqué  toujours de bonne humeur comme tout Président de club souhaite en avoir.

Enfin Comme le disait Roger Martin du Gard, pour Thierry : « Tous les gestes engagent : surtout les gestes généreux ». Maintenant je vous demande d’applaudir chaleureusement un homme qui gagne à être connu : Monsieur Thierry CLAUDEL.