REPRISE des ENTRAINEMENTS - SGH Athlétisme

U10 - Eveil athlé (nés en 2011 et 2012) : jeudi 5 septembre - 18h30 à 19h45

 U12 - Poussins (nés en 2009 et 2010) : mardi 3 septembre - 18h30 à 19h45

U14 et U16 - Benjamins et Minines (nés entre 2005 et 2008) : mardi 3 septembre - 18h30 à 19h45

Groupe joggeur : mercredi 4 septembre - 18h

Groupes piste : mardi 23 juillet - 18h30 à 20h

Groupe running : les entraînements ont déjà repris.

Groupe trail : Arrêt le 21 juillet et reprise le mardi 20 août

 

Le dimanche 10 août 2019 avait lieu le championnat de France de Trail long en plein cœur du massif de la Vanoise et du domaine des 3 Vallées.

Le choix de la FFA s’était porté sur le Méribel-Trail qui se voulait montagneux, technique, aérien et sauvage. Il le fut !

Nous étions 4 à avoir choisi d’y participer, il suffisait pour cela d’avoir terminé une des courses qualificatives au cours de cette année.

Fred M avait opté pour les Forts à Besançon, Damien Pagnot pour le Belfort Trail et Joel et moi s’étions qualifiés 13 jours auparavant en terminant la 6000 D.

Le défi à relever ce dimanche était un trail longue distance de haute montagne : 50km et 4200 m/d+ avec les ¾ du parcours à plus de 2000m d’altitude : le tour de la vallée de Méribel par ses plus beaux points de vue.

Le départ était fixé à 6h, où nous étions tous les 4 (Damien et moi un peu plus stressés que Fred et Joel). Un SAS élite (où nous n’étions pas !) mais que l’on pouvait observer qq minutes avant le départ. Les meilleurs traileurs français ne sont pas impressionnants … quand ils sont à l’arrêt ! En revanche une fois le départ donné de façon très protocolaire ils le deviennent !

C’est parti vite ! très vite !!! Pourtant il n’y avait même pas 100m de plat (d’ailleurs il n’y a jamais eu 100m de plat !) mais j’ai pu voir en étant à l’arrière du peloton la vitesse des premiers !    Impressionnant ...

Une première montée de 1000m de D+, puis une descente et une autre montée de 600m de D+ et encore une descente de 1500m de D- et surtout une montée de 1000m de D+ interminable et éprouvante et enfin les 4 derniers km avec 400de D+.

Je vous laisse découvrir le profil !

 

Je savais que cette course serait compliquée par ce dénivelé positif de 4200m : J’avais raison !!!

Damien et Fred sont partis vite (comme à leur accoutumée) Joel à son rythme et moi au mien !

La première barrière horaire était au 36e après la grande descente, pas d’inquiétude pour les 3 hommes, un peu plus pour moi. 15’ d’avance sur cette barrière, pas rassurée pour la suite surtout en ayant étudié le profil. Mais la vue d’Armel, de Nadège et de ses enfants m’ont fait du bien (elles avaient raté les 3 hommes : trop rapides !) moi j’ai pu profiter de leurs encouragements (qu’on entend de loin !!!).

L’étape suivante était la montée de 1000 m (le km vertical d’après les locaux). Pour les 4 elle a été très dure. Damien a même hésité à abandonner, Joel a explosé, et même Fred s’est arrêté pour s’allonger ! Quant à moi impossible de m’arrêter sous peine de ne pas passer la barrière mais ma vitesse était celle d’une limace … et encore.

Finalement la deuxième barrière passait à 25’ il ne restait plus que 4 km pour en terminer. Et même aux championnats de France ils ne savent pas mesurer une distance correctement !

On termine finalement avec 52km (au lieu des 50 prévus) et 4200m de D+.

Fred termine en 10h12 212ième (52ième V1)

Damien en 10h20 230ième (57ième V1)

Joel en 11h03 264ième (71ième V1)

Audrey en 12h33 328ième (23ième V1)                                    

Tous éprouvés physiquement (enfin certains plus que d’autres…) des douleurs aux reins pour 3 d’entre nous, des ampoules pour fred, et une qui a qq difficultés pour marcher et s'alimenter !

Mais tous contents de l’avoir fait et d’avoir participé à un championnat de France.

Un grand merci à Armel et Nadège pour leur présence et leurs encouragements, et à tous ceux qui nous ont encouragés avant et pendant l’épreuve : Dom, Sam, Aurélie, Christelle, Steph, Fred G…

6000D à la Plagne - 25 Juillet 2019

Nouvelle étape pour Joël Conte et Audrey Bernard qui nous fait le récit de leur aventure.

La 6000D édition 2019, fêtait son 30ième anniversaire du vendredi 26 au dimanche 28 juillet.

Joël et moi avions décidé d’y participer pour essayer de nous qualifier pour les championnats de France de Trail long.

C’était la dernière course qualificative, les précédentes n’étant pas envisageables pour nous en terme de date (week-end sans enfant !) mais le problème est qu’elle était très proche (moins de 15 jours des championnats de France …).

Tant pis, nous avons quand même opté sur deux courses de plus de 50km en 15 jours. Fred M. et Damien étant déjà qualifiés, eux n’avaient pas besoin d’y participer et Yohann lui avait préféré un apéro de mariage plutôt que venir courir avec nous (lâcheur …).

Voici ce qui nous attendait :

DEPART A 5H00 D'AIME le dimanche 28 juillet

  • 3500 mde dénivelé (D+)
  • 67 km à parcourir
  • Altitude de départ et d'arrivée: 673 m
  • Point culminant de la course: 3047 m
  • 3 Barrières horaires : pour moi important d’apprendre ces barrières …
  • Un tracé qui va du village d'Aime la Plagne vallée, au sommet du Glacier de Bellecôte à 3047m d'altitude avec un passage dans les stations d'altitude de la Grande Plagne pour redescendre ensuite à travers la forêt à Montchavin et finir le long de l'Isère.
  • Un passage dans la piste Olympique de Bobsleigh !

J’avais dit à Joël de faire sa course de son côté, d’aller à son rythme (très différent du mien), je lui ai répété 3 fois sur les 4 premiers km de la course mais c’était peine perdue, il avait décidé de rester vers moi et de m’aider (je ne l’ai pas regretté par la suite !)

Un début de course sur du plat histoire d’étirer le peloton (2200 inscrits au départ mais finalement que 1800 partants), et ensuite c’est une montée interminable qui nous attendait.

32 km d’ascension avec un dénivelé positif de 2800 m. Long, très long et surtout pluvieux à partir du 15ième km et glacial par la suite. La montée du glacier a été un vrai calvaire, trempés, à ne pas arriver à mettre les gants tellement les doigts sont engourdis, je ne vous dirai pas comment Joël a fait pour réchauffer ses doigts mais c’est qqchose qu’une femme ne peut pas faire le long des près de pistes de ski … Joël était là pour m’aider à ouvrir les barres de céréales et fermer ma veste, je n’y arrivais même pas toute seule.

Plus de 22% d’abandons (à cause du froid), pour moi c’est bien ça me fait remonter dans le classement !!!

Arrivés au glacier il restait 35 km de descente, enfin c’est ce que m’avait dit Yohann (« pas trop dure comme course, une montée une descente »). Alors oui il y avait bien une descente qui a duré plus de 5h mais il y avait encore deux belles montées auxquelles je ne m’attendais pas. Les genoux n’ont pas aimé du tout la descente, 3 anti-inflammatoires au total sur la journée pour tenir …

La fin s’est plutôt mieux passée, il faisait moins froid, et on a eu l’agréable surprise de voir Fred et Armel au dernier ravito (qui nous attendaient depuis 1h30). La dernière barrière horaire étant franchie avec 30’ d’avance, il nous restait plus que 10km, où nous avons gagné près de 100 places (la grande majorité des coureurs marchait).

On finit en 12h38 (le premier étant en 5h55 …) classés 1195 et 1197ièmes sur 1800, et 33ième/70 dans ma catégorie. Les genoux en vrac, difficile de marcher, des brûlures dues aux frottements à cause de l’humidité un peu partout et un iphone qui ne marche plus (la pluie a eu raison de lui !)

Le seul regret est de ne pas avoir pu observer les paysages qui devaient être magnifiques, nous n’avons rien vu du tout !

Une organisation parfaite, une course à refaire (avec une autre météo ce serait mieux) !

Il nous reste maintenant à nous remettre en état (surtout moi) pour le 11 aout où ce sera 50km et 4200 de D+ … pas gagné !

 

 

Esen Run à Westhalten - 21 Juillet 2019

L'Esen Run est une cours ede 8Km dans le vignoble de Westhalten sur les hauteurs du Stangenberg. l'arrivée se fait au coeur de la f^te de l'âne qui a lieu le même jour dans le village.

Jacques et Françoise Converset ont pris part à cette épreuve et terminent respectivement 39ème (24ème Ve) en 37'22 et 149ème (19ème Ve) en 49'28.

 

Course du Rabseppi à Voegtlinshofen - 20 Juillet 2019

Michel Cruder adore les courses en Alsace. Il est donc aller de nouveau parcourir les vignobles alsaciens, du côté de Voegtlinshofen ectte fois-ci.

15,2 Km et 400m de dénivelé + au programme. Il finit 191ème (96ème Ve) en 1h43'31.

 

La Lanconnaise à Lançon - 13 Juillet 2019

Après une reprise sur l'ekiden, Marine Claudel a recouru sur une épreuve individuelle. Sur un 10Km non officiel et vallonné, elle a renoué avec la victoire en terminant 31ème au scratch en 41'15. De bonne augure avant d'entamer la préparation pour les objectifs hivernaux.