De Fred MATOSEVIC, on connait le coureur sympathique et courageux, finisher d’un grand nombre de courses, mais cette fois il prend la plume et nous livre un résumé poignant de l’UTMB. Merci à lui et bonne lecture :

 

« Vendredi 15h nous arrivons au départ place du triangle à Chamonix déjà plein de monde avec les derniers arrivants de la CCC, la place se remplit de coureurs petit à petit et la pression commence à monter, la musique et le speaker aidant bien.

 

Je me place au milieu de cette foule de coureurs impatients et excités de partir, sur un air de Vangelis , moment solennel, émouvant...

 

18h29 ...1 minute...30 secondes...GO ! Et me voilà parti pour quelques 10000m de dénivelé et 167,5 kilomètres et non 171 comme prévu dû à un petit changement de parcours à cause d'une météo capricieuse pour un premier septembre , annonce de pluie , neige , vent et des températures avec ressenti -10° .

 

Au bout de 2kms j'aperçois notre ami Joël bénévole sur cette course, content de voir mon (ex)binôme !

Bien roulant jusqu'aux Houches, éparpillant le troupeau...

 

J'attaque un petit talus de 850 m D+ pour redescendre ensuite sur Saint Gervais 21 kms, premier ravitaillement, encore tout frais, je n'oublie pas de ...manger !

 

Arrivée aux contamines 31kms vers 23h, la pluie et le froid commence à se faire sentir, tout le monde sort la Goretex.

 

Je poursuis ...tout allait bien...peut-être relâchement de la pression ? Ou moment d'inattention ? Je me tords la cheville déjà fragile, ce que je craignais le plus...je boite...et me dis : il me reste 130 kms à faire, 2 solutions abandonner ou continuer ? J'ai pris un gros coup au moral mais je décide de continuer c'est l'UTMB quoi !!!

Col du bonhomme 45kms, brouillard, neige et surtout froid mais il faut avancer, les bâtons m'ont bien aidés et pas question de les prêter à Damien ! (tu vois Audrey je ne les ai pas oublié cette fois ci sinon je t'aurais appelé pour aller me les rechercher !)

 

J'arrive au ravito des chapieux 50 kms 3h du mat

 

Je me pose tjrs la même question dois-je arrêter ? Mais je continue tjrs avec une douleur un peu moins intense tout de même.

 

Puis direction Italie en montant le col de la Seigne je pensais voir la marmotte, te rappelles tu Fred ? Pas de marmotte... déçu ! Elle devait emballer le chocolat ...

Un froid glacial s’installe, sortie des gants, bonnet et pantalon Goretex il fallait bien l'étrenner un jour !

Descente au lac Combal (partie modifiée)

 

Panne de piles de la frontale ! Je vois un refuge avec de la lumière (et un peu de chauffage il faut bien se l’avouer) refuge de secouristes bien sympathiques, je rentre en espérant qu'ils parlent français, j'ai pu faire le changement

 

Au ravito nous avons pu admirer un lever de soleil magnifique sur les lacs moments rares de cette course dû au mauvais temps

 

Arrivée à Courmayeur milieu de parcours au petit matin, reste à faire une CCC, gros ravito, j'ai commencé à ressentir des brûlures à l'entrejambe dû aux frottements du short.

 

Petit changement de vêtements, très important pour repartir bien frais et petite sieste d'une demi-heure ça a fait du bien au corps et au moral.

La fatigue commence à se faire sentir mais plus question d'abandonner malgré les douleurs.

 

Vient le grand col Ferret 100kms, blizzard, -10°, montée très éprouvante le moral est redescendu au plus bas.

On ne traînait pas au-dessus pour admirer le paysage, la descente s'est faite rapidement jusqu'à Champex avec grosse portion de macadam (pas super pour nous les randonneurs !)

 

Je courais, je marchais et vice versa j'ai essayé de suivre les conseils du coach Dom j'ai fait du fractionné !

 

Mal de tête ...mais qui vois je ? Papy et Mamy Dudu ...ah zut une hallucination...et les douleurs de l'entrejambe s’amplifient, je commence à avoir une démarche de Cowboy qui ne me quittera plus jusqu'à l'arrivée !

 

Ravito de Champex 123 kms samedi soir 21h30 je mange : important ! (Dommage pas de lentilles Stéphane je t'en aurais gardé un peu !) donc Petite soupe, yaourt et ....dodo ...ah non pardon il faut repartir.

Je repars donc direction Trient en suisse, je n'arrive plus à courir, toujours ces maudits frottements aux jambes.

 

Mais une petite colline m'attend avec 850 m de dénivelé que je trouve de plus en plus dur, t'es où Sam pour me pousser ?

 

Eh là tout à coup dans la descente j'aperçois Joël, super content de le revoir surtout à 3h du matin !

Au ravito de Trient 140 kms tout le monde est là ! Armelle, Audrey, Christelle et ses enfants, ça fait du bien de voir du monde qu'on connaît !

 

J'apprends que Yoann et Gaétan (Haut-Saônois et ami de Yoann, courageux légionnaire romain !) ne sont pas loin derrière moi je décide donc de les attendre ça me permet de dormir.

 

Nous continuons la route à 3 vers Vallorcine 150 kms en passant par la longue montée de Catogne , très doucement , plus question de chercher une place dans le classement mais de finir

 

Le temps passe plus vite quand on a des compagnons de route ce qui nous a permis de trouver moins difficile la montée de la Flégère

 

Arrivée à Flégère , passage vers les secouristes pour soigner mes entrejambes qui me faisaient horriblement mal avant de repartir pour les derniers 8 kms de descente avec 800m de D- vers l'arrivée à Chamonix tant attendue !

 

Enfin ...ça y est nous sommes à 500m de l'arche nous retrouvons Armelle, Christelle, Audrey et les enfants et là aux oubliettes douleurs, fatigue et froid

 

Nous sommes portés par les gens et leurs applaudissements comme si nous étions arrivés les premiers, moment magique, souvenir éternel ...après 44h et 59' (j’y tiens à la petite minute !)

 

Mais tout celà ne se serait passé comme ça si je n'avais pas eu l'aide et les encouragements de tout le monde.

 

Je tiens donc à vous remercier chaleureusement.

 

Tout particulièrement à Joël et Audrey et leurs enfants pour leur présence et leur travail de balisage et photo/ vidéo

À ma sœur Catherine de Guyane qui, si elle avait pu courir à côté de moi pour m'encourager l'aurait fait !

 

Et à Nadège et Damien, Stéphane , Sam et Christelle , Marc , Dédé , Fred G , Fred V , Dom et Aurélie , Richard , Jean-Marie, la famille Dudu , Kévin , Thierry , François , Thomas , Christelle et ses enfants , belle-maman , mes enfants et Armelle pour tous vos messages et pour nous avoir suivi en live.

 

Sans oublier mes deux compagnons de route, des Warriors !

 

Cette course aura été pour moi "plus facile" moralement (meilleure forme) que l'échappée belle mais mon corps en a pris un coup ! »

   

Actualités Club  

Vendredi 5 Janvier 2018 : Débriefing des 10Km d'Héricourt

Vendredi 5 Janvier 2018 : Remise des récompenses aux 1er héricourtois + Galette des rois

Dimanche 7 Janvier 2018 : Championnats départementaux de cross à Vesoul

Dimanche 14 Janvier 2018 : Championnats BFC en salle à Vittel

Dimanche 4 Février 2018 : Championnats BFC de cross au Creusot

Samedi 10 Février 2018 : Kid cross départemental au stade du Mougnot

Dimanche 25 Février 2018 : 1/2 finale des championnats de France de cross à Charmes

Dimanche 11 Mars 2018 : Championnats de France de cross à Plouay

   

Partenaires  

  • Autocars_Marron.jpg
  • Optic2000.jpg
  • PaysageComtois.jpg